Our Blog

Le 3 juillet dernier, les Lyonnais accueillaient Béatrice Bourges à l’initiative du SIEL et du Cercle des Citoyens.  La porte-parole du Printemps  Français a rendu hommage aux Lyonnais qui, fortement mobilisés contre la dénaturation du mariage dès le 17 novembre 2012,  ont  depuis multiplié les actions  sous diverses formes. Les  huit derniers mois ont convaincu les Français du déni de démocratie : Alliance Vita  reçue en bout de table, vote à main levée au Sénat, retour de la loi à l’Assemblée au bout d’une semaine quand le délai est d’un mois, violences policières, libertés fondamentales niées, détention de Nicolas. Malgré cela le  bilan est positif. Le mépris a réveillé « les gens bien élevés » (désignés comme violents parce qu’ils osent dire non), suscité un engagement sur la durée, formé des consciences et une maturité politique. Positif encore si l’on considère la fierté de ses convictions retrouvée comme le « fil retissé entre les générations ». A partir de ce constat, qu’est-ce que chacun est prêt à donner pour gagner cette guerre ? Guerre contre un système fondé sur des antivaleurs, contre  un consumérisme forcené qui sans doute est en fin de course. Mais surtout guerre contre soi, une « résistance de soi à soi ». Que chacun d’entre nous soit fier de ce qu’il a transmis, dans son isolement, dans son « dénuement », à ses enfants ; ces mêmes enfants avec leur détermination, leur joyeuse insolence, nous font la grâce de la réciprocité du don. A leur exemple, la poursuite de la résistance, fondée sur une raison spirituelle et philosophique de l’Homme au service de l’Homme fait appel à la générosité de notre temps : dès la rentrée, il sera nécessaire d’apporter son soutien aux professeurs comme aux parents face à la mise en œuvre dans les programmes de l’Education nationale de l’indifférenciation sexuelle. Face aux lois illégitimes qui s’opposent aux lois immuables, la résistance s’organise, « non violente et transgressive où  chacun a sa place, chacun son charisme « et est appelé à abonder toutes les initiatives. En témoignent les acteurs lyonnais du Printemps Français – Antigones, Enfants des Terreaux,  Cosette et Gavroche, Veilleurs -conviés à se joindre à cette réflexion. Chacun d’entre eux, présentant son mode d’intervention, témoigne du sentiment d’appartenance à une même cause pour la civilisation.

 
Prémian

admin

So, what do you think ?